vendredi 19 octobre 2012

L'expo continue, 32 rue de Liège, métro Liège :)

Après avoir trouvé le cœur d’Astorpia sans sa sœur autour, Gorgonn se montra inconsolable. Il avait perdu en même temps les deux êtres qu’il aimait le plus au monde.
Et tous les gens qu’il avait connus, tous ceux qu’il avait touchés de sa sensibilité, de sa douceur, tous ceux qu’il avait secouru d’un tentacule léger, l’air de rien, comme regardant le ciel en même temps, tous ceux-là sentaient en eux leur âme se serrer, le ciel s’alourdir, la vie devenir grise, dure et froide.
Et c’est autant pour alléger leur peine, conjurer le sort que pour venir en aide à leur ami qu’ils décidèrent de lancer une souscription afin d’édifier autour du cœur d’Astorpia, à la place de sa petite maison faite de bric et de broc, qui seule sur la butte Monmartre dominait Paris, à cet endroit même où chaque soir  les deux amants constellaient de leurs rires et de leurs chicaneries le firmament parisien.
Gorgonn fut touché.  Jamais il ne s’était douté de l’affection qu’on lui portait.
 Mais il ne luisait plus comme avant. Il avait conservé  son humeur affable, son humour doux et tranquille, mais il avait perdu quelque chose. Comme si sa transparence était devenue vacance. Un vide.
Sa voix elle-même avait comme un écho, un écho lointain, celui d’un temps où les siens l’entouraient et le rendaient plus vivant qu’aujourd’hui.

Cependant, les inconnus qui par curiosité pénétraient cet étrange édifice étaient irrémédiablement attirés par la lumière qui brillait sur l’autel. 
De plus près ils pouvaient voir le cœur, sa forme élégante, et s’ils s’approchaient suffisamment, le coupant en deux, une strie presque imperceptible, traçant un fil d’or, qui en montrait la brisure. 
Mais en sortant, ils n’étaient pas triste. Ils avaient vu la beauté. Ce qu’elle a d’exaltant comme ce qu’elle a de tragique. Ils étaient changés, et sortaient du Sacré cœur conscients que la vie était plus profonde, plus triste, mais surtout plus belle qu’ils ne l’avaient jamais imaginée.
  

1 commentaire:

  1. Pourquoi il est pas dans le livre celui la ? il est magnifique !

    RépondreSupprimer

Google+suiverus